Du lien Sensible au Vivant..et des regards croisés.

Mis à jour : 21 nov. 2020

Connaître les plantes ce peut être de les apprendre dans leurs propriétés médicinales, leur description selon les termes botaniques et c'est déjà une connaissance très riche que de savoir tout cela.


Mais au delà de ça je peux aussi choisir quelle est la façon la plus simple pour moi d'entrer en lien avec mes enseignantes végétales.

Car co-naître c'est aussi choisir comment j'ai envie de naître avec.


C'est donc une démarche qui selon moi s'inscrit dans le temps long et "au contact" de ce que je cherche à appréhender. Un même contact qui peut se vouloir profond, délicat, dérangeant, doux..en fait cela dépendra de la façon d'y aller, de l'intention qui sous-tends la démarche, de mon état du moment et de la plante à laquelle je choisis de me relier.


Sa vibration, son énergie, sa texture, son odeur, son goût, ses propriétés..Tout cela opère dans la rencontre entre elle et moi. Puisque rien n'est séparé. Chimie et énergie sont les mêmes particularités sur des niveaux de réalité différents. Tous bien réels pour autant. Car tout n'est que question de perception.


Ainsi lorsque je me relie à la fois par la tête, le coeur et le corps je perçois mieux ou dans la globalité ce que la plante peut me proposer. Je dévoile plus en profondeur son identité. Et je peux avoir une facilité pour l'un ou l'autre de ces aspects.


Ma facilité à moi c'est le sensible et le sensoriel. La tête passant en dernier :)

J'aime connaître avec le corps et le coeur avant de laisser mon mental interférer.

Ce qui ne m'empêche pas, bien au contraire, de commencer à définir ses niveaux d'actions sur mes organes, sur mes émotions, dans mon développement personnel.


Je le sens alors je le sais. Et ensuite j'ouvre le livre ou la formation.

Je prends le temps de naître avec avant de demander la carte d'identité.


Lorsque je me promène dans le jardin ou en pleine nature et que je cherche à appréhender l'une d'entre elle de mon propre chef, ou bien qu'elle se présente naturellement à moi comme une attraction irrésistible.

Je fais une vraie rencontre.

J'établis une vraie relation, car la plante ne triche pas.

Elle est ce qu'elle est profondément. Elle pourra moduler sa chimie dans l'interaction, car le végétal est un alchimiste né. Mais selon mon état et mon besoin elle se laissera dévoiler, voire tout entière, me délivrera ses secrets.


Pour cela je devrais approcher avec respect et humilité dans mes intentions. Pas besoin de préchi précha ou d'incantation. Un coeur ouvert, de l'amour, de l'envie, de la passion ou simplement de la curiosité suffit. Car c'est cela la vraie magie, l'intention qui sous tends nos choix et nos actions.


Ainsi vous remarquerez peut -être parfois qu'une plante que vous n'aviez jamais vu auparavant croise de plus en plus votre regard aux différents endroits où vous aller.

Pour cela bien sûr il faudra " prêter attention ", ce qui veut dire à peu prés la même chose qu'être présent à soi et à ce qui nous entoure, ou sur un plan plus profond mais bien réel, être dans l'amour. En tout cas c'est mon opinion.


Vous pouvez choisir de passer votre chemin ou bien d'accepter la proposition.

Vous avez votre libre arbitre, et dans cette vie il n'y a pas d'obligation, seulement des choix plus ou moins profonds.


Si vous le souhaitez, même novice, si votre coeur est pur ;) ( blagounette ) vous pourrez vous relier à sa médecine, à son message subtil et ennivrant.

Un message pour grandir en soi avec le vivant.


Une approche mystique ? Oh que non !

Simplement le fruit de ma compréhension et le langage de la sensation.

Cette capacité à être sensible à cette subtilité, à parler la langue de l'interaction entre le dehors et le dedans et inversement, elle peut s'acquérir par tout un chacun qui le souhaiterait. Elle est d'ailleurs souvent naturellement présente et simplement inhibé car non reconnue.


Certains seront naturellement doués pour établir le dialogue.

Ou aurons été forcé de le développer puisque quelque part il n'y a jamais de hasard.

C'est ainsi que certains viendront au monde comme ceux qui savent chanter ou cuisiner, peindre etc.... Chacun de nous à vocation à pouvoir exprimer qui il est, dans sa singularité, et nos talents naturels ne sont pas le fruit d'une distribution à la volée.


Dans le chemin vers soi certains potentiels encore insoupçonnés se révéleront à mesure que je descends en moi, que je fais de la lumière en embrassant mes ombres. Que j'apprécie les deux tout autant. Que je suis enclin ou encline à m'accepter, me prendre tel.le que je suis.


Bien que ces ressources très particulières dans la forme de leur association aient toujours été là, c'est la qualité de votre attention et de votre transparence à laisser jaillir qui vous êtes et à vous engager dans votre chemin par vos actions qui les révéleront.

Comme un bonus quand je passe des levels aux jeux vidéos :).


Depuis toujours je m'intéresse aux plantes.

J'ai toujours été attirée par le monde végétal jusque dans un des films préférés de mon enfance " Le jardin secret ".


C'est ce même jardin secret que je te partage aujourd'hui, et tu sais peut-être que j'adore aussi le faire avec des mots. Que ce soit en écriture ou dans les ateliers que je mets en place au contact des plantes et de la fôret, j'ai de plus en plus à coeur de m'ouvrir et de te partager qui je suis et ce que je fais. En transparence.


C'est cette reliance intime aux savoirs naturels que je souhaite te transmettre.

Le lien entre toi et la magie du vivant. L'alchimie qui opère.

Cette qualité de présence, dans l'ici et maintenant, qui permets toutes les circulations et les mouvements, dans le cadre de nos limites sécurisantes.


Entrer en communication avec la fluidité du flow et la densité de la matière.

Grâce à l'intériorité, au contact des mains et des sens, qui nous connectent à la part de nous qui sait.


Dans l'intuition - les cellules et dans l'instinct - dont je parlerais certainement souvent.

Cette part de toi profonde qui s'exprime lorsque tu t'autorises à te laisser aller...à transparaître. À être toi. À laisser couler.


Si je m'écoutais vraiment, je pourrais t'écrire pendant des heures.

Te raconter la nature selon mon coeur et mes yeux, suivre le fil du courant.

Ma passion est ainsi que parfois je pourrais renier certains aspects de ma vie pour m'engager toute entière sur ma voie, ma vocation, ce que mon coeur appelle.


S'ouvrir ! Voilà ce que nous enseigne la démarche sensible du lien au vivant.

Écouter l'alliance du coeur, de la tête et des tripes. Se réensauvager.

Se prendre entier, s'accepter.

Laisser libre le courant de l'énergie qui circule à travers nous, sous nos pieds.


Se relier à la terre encore et encore.

La remercier.

Ensemencer son territoire, l'observer.


Vivre avec conscience et foi dans nos lendemains.

Gagner en confiance dans le plus grand que soi pourtant bien connecté, à ses mêmes racines où l'arbre puise son alignement et sa force.


Comme lui nous sommes, que nous en ayons conscience ou non, des êtres connectés.

Entre Terre et Ciel nous poussons.

Dans cet équilibre entre le chaos et le cosmos nous évoluons.

En nous des univers. Dans nos mains des trésors de créativité.


Nous sommes la terre, le ciel, les plantes, les oiseaux.

Nous sommes très tangiblement individuel et très absolument tout.


Nous sommes le vivant et nous pouvons nous y relier pour entrer dans l'équilibre en mouvement sous le voile de la vie ou dans l'expérience admirablement simple du quotidien. Marcher et devenir conscient.


Parcourir notre chemin individuel et commun sur la voie du milieu qui s'offre à nous.


J'espère que cet article t'aura proposer de voyager au coeur de l'humain, de la nature et des sens. En tout cas j'aurais pris grand plaisir à l'écrire et le partager.


Marion

49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout