Du plaisir dans ton agenda.

Astuce Organisation - Gratitude et Bien-être. Si ton emploi du temps est chargé tu sais comme moi que les listes de tâches dans ton agenda ou ton carnet peuvent être longues. Tu sais aussi sûrement que tu peux les organiser par ordre de priorité.

C’est que je fais chaque matin en fluotant 3 tâches que je veux accomplir dans la journée. Et soyons honnêtes, je ne m’y tiens pas toujours. Mais au moins j’ai essayé.

Alors plutôt que de vouloir toujours être dans la performance. Ou plutôt que de considérer que si je n’ai pas cocher toutes les cases ce n’est pas assez.. Je prends un temps pour stopper la machine. Me poser ..et recevoir. En changeant mon regard.

Je m’offre un temps pour regarder autrement ma journée. Qu’est ce qui aujourd’hui m’a amené un sentiment d’accomplissement et de joie ? Est ce que j’ai pris du temps pour moi pour relâcher ou me faire plaisir ? Et dans quelle activité j’ai pris ce plaisir ?

Et je le note. Puis je le surligne. Déjà pour remarquer que « oui il y a du bonheur et du plaisir dans ma vie ». Et me permettre de l’acter.

Puis de pouvoir éventuellement répéter cela une fois que je l’ai reconnu.

Lorsque nous sommes très occupés ou stressés : nous pouvons fixer essentiellement notre regard sur la masse de taches à abattre, le temps qui s’écoule, la comparaison avec le travail des autres ou leur « réussite.. » Et nous ne laissons plus d’espace à ..Ok ..Qu’est ce que je veux moi ? Est ce que je suis toujours en cohérence avec mes projets ? Ou en suis je dans le soin de moi et de mon niveau d’énergie ? Qu’est ce qui a vraiment du sens pour moi ? À quel moment je me suis sentie accomplie ou simplement heureux.se de vivre ceci ou cela ?

Car pour créer une dynamique de jouissance dans sa vie il faut déjà s’y autoriser. Regarder ce qui est déjà beau. L’apprécier. Puis voir comment je peux nourrir cela. Puis réajuster..et ainsi de suite.

Mais c’est l’attention portée qui va commencer à faire le job sur nos systèmes de croyance. « Je n’y ai pas droit. » « Ce n’est pas pour moi. » « Je ne vais pas y arriver. » « Je dois lutter.. »

Ok mais dans les faits il se passe quoi réellement ?

Qu’est ce que j’observe au delà de mes croyances et de mes émotions ? Qu’est ce que j’ai envie de nourrir au quotidien ?

Tourner ton regard vers les améliorations possible autant que sur les fruits déjà présents est plus équilibré que de ne choisir qu’une polarité. Tu deviens alors plus conscient de ta réalité. Dans son ensemble.

Il ne s’agit pas de se convaincre que nous sommes heureux, mais d’observer. D’acter. De ressentir ses bienfaits.

J’observe que je n’aime pas ce que je vis, je peux le changer car je viens au contact. De la même manière j’observe aussi ce qui est beau et je me réjouis. Je me sens nourri et heureux sur certaines parties. Je constate donc que j’ai droit à ce bonheur. Que je suis capable de le vivre et qu’il est même déjà là. A cette échelle. Que je peux aussi le faire grandir en prenant le temps d’apprécier, de recevoir, de remercier..de kiffer. Puis me servir de cet appui pour transformer ce qui jusqu’ici ne me convient pas.

Tourner ton regard vers le plaisir et la simplicité est une gymnastique de l’esprit qui permet de faire exister ces notions dans ton quotidien. En constatant les faits. Et de remarquer que l’abondance que nous cherchons parfois ailleurs, se trouve déjà là sous nos yeux. Prête à être reçue pour ce qu’elle est. Donc y prêter attention c’est la recevoir et la créer.

En réalité tout est abondant. Tantôt vue comme négatif ou positif. À toi de choisir comment tu as envie de regarder.

Cette technique peut rejoindre celle des 3 kiffs par jour, ou le principe des carnets de gratitude. Peu importe le nom qui est donné tant que tu te sens appellé à regarder d’un peu plus près ce qui est beau, ce que tu as accompli et ce qui est agréable dans ta vie.

Tu as le choix. Toujours. Cela peut aussi t’aider dans tes projets à être plus engagé sur la durée, à entretenir en partie ton niveau d’énergie. Et à savoir t’arrêter avant d’avoir cramer la mèche ( bonjour burn-out ).

Moins d’enjeux = moins de pression.

Les bonheurs simples sont souvent les meilleurs et les plus accessibles. Tu peux te les offrir dès maintenant. T’en nourrir déjà, plutôt que de tt de suite viser très grand. Une fois accueillis et reconnus pour ce qu’ils sont, ils seront la base qui vient soutenir et entretenir le sentiment d’être privilégié. Et donc de le faire exister.

Car c’est ce que je crois qui deviens vrai. Et cela compte autant voir plus que ce que je fais. Bonne semaine à venir sous de nouvelles couleurs dans vos cahiers.

Marion

Besoin d’aide sur le sujet ?

Tu peux me contacter ici ! Marion Duport Accompagnement Nature & Réalisation Personnelle 06.58.01.74.02 www.alchimienaturelle.com

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout